Main Menu  

   

2d RASSEMBLEMENT FRANCOPHONE DE FOYERS INTERCONFESSIONNIELS

7 et 8 JUIN 1997 - LY0N-FRANCHEVILLE

Nous, foyers interconfessionnels,

CASSEURS OU BATISSEURS ?

Quelles relations avec nos Eglises ?

LES "ACTES" DU RASSEMBLEMENT

Nous étions environ 150 adultes (de France, Suisse, Allemagne et Grande-Bretagne) et 50 enfants, dont une vingtaine d'adolescents. L'ambiance fut, comme toujours, détendue, amicale, attentive et fervente. Swing et reggae aussi, grâce au groupe Impact. Avec le soutien en permanence par la prière de soeur Christiane et soeur Danielle de Pomeyrol.

Nos intervenants:

  • Monseigneur Gérard DAUCOURT, président de la Commission épiscopale pour l'Unité des Chrétiens
  • Monseigneur Armand LE BOURGEOIS, ancien président de la Commission épiscopale pour l'Unité des Chrétiens
  • Pasteur Michel FREYCHET (Eglise Réformée de France)
  • Pasteur Jean TARTIER (Eglise Evangélique Luthérienne de France), responsable du Service des Relations Oecuméniques de la Fédération Protestante de France, bientôt Président de la Fédération Protestante de France
  • Professeur Martin CONWAY (Eglise Anglicane), foyer mixte, président de Selly Oak Colleges, Birmingham, Grande-Bretagne
  • Soeur Danielle, prieure de la communauté (d'origine lutéro-réformée - très engagée dans l'oecuménisme) de Pomeyrol.

Les carrefours proposés:

  1. ETAT DES LIEUX DE LA MAISON "FOYERS MIXTES" EN FRANCE
  2. L'OECUMÉNISME DANS LE MONDE: QUELLE "PIERRE" APPORTENT LES FOYERS MIXTES ?
  3. LA FAMEUSE "TROISIEME ÉGLISE": DE QUOI SERAIT-ELLE FAITE ?
  4. CONSTRUIRE PAR NOS ENFANTS: ARCHITECTES DE L'AVENIR ?
  5. QUELS CHANTIERS POUR LE 3EME MILLÉNAIRE ?
  6. CASSER OU BATIR: CARREFOUR CRÉATIF
  7. ÉLARGIS L'ESPACE DE TA TENTE ! (Isaie 54, 2)

"Casseurs ou bâtisseurs?... c'est un clin d'oeil volontairement provocateur... Nous comptons sur vous pour "casser" cette dualité avec subtilité et humour ! " a introduit Nicola Konzi, la coordinatrice.

"Qu'ils soient tous un pour que le monde croie"

Cette parole biblique a souvent été citée...

Les F.M. continuent à porter l'espoir de l'Eglise universelle dans un contexte oecuménique "assoupi".

L'oecuménisme semble s'être assoupi et ne plus être une priorité pour nos Eglises: repli identitaire, peu d'intérêt des futurs prêtres pour l'oecuménisme (Mgr Daucourt), marginalisation des F.M. par des paroisses toujours mal à l'aise face à leur différence... L'oecuménisme actuel se vit confortablement, chacun chez soi, avec quelques rencontres ponctuelles (Mgr Le Bourgeois)...

Dans ce contexte, les F.M. sont appelés à refuser le statu quo, à faire entendre leur voix, à être "interpellateurs", à transmettre "le virus oecuménique" (Soeur Danielle)

lls anticipent l'Eglise de demain: pour eux, la foi chrétienne est l'essentiel, et la diversité, un plus. Dans leur couple ils vivent déjà l'Eglise universelle. Une situation qui les pousse à l'ouverture, à la tolérance... et à la remise en question des héritages culturels. C'est ce en quoi ils sont des "casseurs"... d'habitudes, de traditions, de préjugés, de scepticisme, de bonnes conscienoes...

Mais ils sont aussi des" bâtisseurs", des "pierres vivantes", dont la conviction pourrait donner un souffle nouveau aux Eglises, et à leur chemin vers l'Unité.

Alors, quelle peut être leur vocation spécifique, et sur quels chantiers sont-ils appelés ?

La vocation spécifique des F.M.: être des "ferments d'unité". Mais de quelle manière?

En tant que "vitrine de la chrétienté": les F.M. ont même religion, même credo, même baptême, prière commune... ils vivent la double appartenance de fait (carrefour 3).

  • En écartant tout oecuménisme à vil prix... Dans la fidélité de chacun à son Eglise... sans accepter le statu quo. Chacun doit vivre une propre conversion, pour que nos Eglises vivent elles-même un mouvement de conversion vers le Christ (M. Freychet -cf les réflexions du Groupe des Dombes)
  • Pas question de créer une 3ème Eglise, en rupture avec les traditions et la réalité historique d'un christianisme incarné. Derrière cette accusation historique des Eglises institutionnelles à l'égard des F.M., il y a le souhait, plus ou moins formulé, du renoncement à sa confession d'un des époux pour que le foyer redevienne monoconfessionnel "C'est le regard des autres qui nous rejette dans une 3ème Eglise " (carrefour 3).
  • Est cependant exprimé le besoin de lieux et / ou de temps pour se "ressourcer", pour retrouver la dimension de ce que représente le fait d'être F.M. (Centre St Irénée - Rencontres locales, nationales, internationales de F.M. - groupes de F.M.) (carrefour 3).
  • "En provoquant le débat, entre Eglises, et à l'intérieur des Eglises. Nos Eglises véhiculent un héritage spirituel qui doit être purifié. La Parole de Dieu nous interpelle toujours à nouveau. Par les questions que l'autre me pose, je suis obligé de passer au crible mon propre héritage. Ce faisant, on avance. La communion, c'est quand IL est là, présent au milieu de nous" (M. Freychet)
  • Sans oublier dans le débat, les foyers catholiques-orthodoxes, et le contexte difficile dans lequel ils vivent le problème de l'eucharistie (Soeur Danielle et M. Freychet).
  • Sans rester "sous notre tente"... allons témoigner vers les gens "du dehors", les non croyants, en tant que "témoins de l'Evangile en action" (qui s'aiment les uns les autres) (carrefour 7).
  • Attention à ne pas aller trop vite, certains chrétiens ne peuvent comprendre, accepter la mixité confessionnelle. Il y a alors risque d'être rejetés (carrefour 3).
  • Quelles missions concrètes peuvent se fixer les F.M.

S'insérer dans les paroisses et y être actifs

  • Les F. M. ont à s'insérer dans la vie des paroisses, sans pour autant être "assimilés" (carrefour 1), paroisses qui sont l'incarnation de l'Eglise (carrefour 3). Pour être ferrnents d'unité, il faut être plongé dans les structures des Eglises (carrefour 3).
  • Ils doivent être porteurs d'actions: participation à la catéchèse, aux préparations au mariage, animation de messes et de cultes, organisabon de conférences sur divers sujets rassemblant les Eglises (carrefour 1).

Diffuser l'information oecuménique

  • L'information passe mal: sur les mariages mixtes, sur l'unique baptême chrétien (pour lequel un seul célébrant suffit !), sur les textes en matière d'oecuménisme.
  • Les F.M. pourraient veiller à faire passer l'information à leurs prêtres, à leurs pasteurs, dans leurs paroisses... (carrefour 5). Les équipes de préparation au mariage catholiques sont demandeuses d'information pour préparer des mariages mixtes. Un groupe de F.M. Iyonnais participe depuis 5 ans au "Salon du mariage" avec un stand spécial de préparation au mariage ! (Voir les documents du journal F.M.).

Se former et s'informer

  • Les F.M. doivent être vigilants sur leur propre information, et surtout, sur leur formation théologique ou oecuménique. ("Elargis l'espace de ta tente, mais affermis tes piquets" Esaï 54)
  • Pour l'eucharistie, qu'ils n'hésitent pas à consulter le Guide de la pastorale des F.M. (FM 71), le texte du groupe des Dombes "Vers une même foi eucharistique ?", de manière à être au clair sur les positions de leurs Eglises (Père Beaupére), ou les cours de F.O.I. (Soeur Danielle, qui les a suivis !).

Provoquer des rencontres à caractère oecuménique

  • Les FM doivent encourager les rencontres à caractère oecuménique. C'est au travers de la réflexion en commun (biblique en particulier), au travers de l'action commune (dans la vie quotidienne ou la catéchèse) que l'on se découvre, et que peut être reconnu l'apport spécifique des F.M..
  • Les F.M. ont à "essaimer", c'est à dire à aider à la création de nouveaux groupes de Foyers mixtes, à les parrainer, pour tenter de les faire avancer plus vite que ceux de la génération précèdente (carrefour 1).

Interpeller et poser des signes

  • Les F.M. pourraient retrouver un certain "militantisme" vis à vis de leur message. Ne confondons pas tolérance et timidité et osons affirmer nos convictions (carrefour 7).
  • Les F.M. ont à interpeller sans relâche les communautés locales et les responsables des Eglises, qui ne peuvent être indifférents (M. Freychet et carrefour 2). A "casser les pieds" des prêtres et des pasteurs, des présidents de région et des Evêques (Soeur Danielle).
  • Les F.M. ont la responsabilité de communiquer et de faire passer des messages à la hiérarchie des Eglises, aux paroisses, aux clercs. Communication qui pour être plus efficace pourrait même se faire au travers d'une organisation informelle (carrefour 1).
  • Les F.M. doivent réclamer des démarches et des attitudes oecuméniques: des chaires d'oecuménisme dans les Facultés de théologie, une formation oecuménique pour les formateurs (J. Maury), des cours d'oecuménisme dans les différents lieux de formation (Mgr Daucourt), des interventions croisées obligatoires dans les facultés de théologie de prêtres ou de pasteurs, selon les cas (carrefour 5).
  • Les F.M. ont à se battre contre les replis identitaires, des laîcs comme des clercs (carrefour 1).
  • Les F.M. doivent s'engager dans les préparations au mariage, pour inciter les mariés à devenir des chrétiens actifs (Soeur Danielle).
  • Organiser des célébrabons festives dans des lieux historiques significatifs, une chapelle romane par exemple, datant du temps où il n'y avait pas de divisions (Soeur Danielle).
  • Pourquoi ne pas aller dans le monde, apporter, sur le terrain, un témoignage de tolérance et d'ouverture qui pourrait redonner de l'espoir et constituer un enrichissement mutuel... Chez les peuples indigènes marginalisés, en Afrique, dans les pays islamiques... (carrefour 2), ou en Yougoslavie, où la communauté de Pomeyrol participe aux travaux de reconstruction d'un monastère orthodoxe (Soeur Danielle).
  • Etre les initiateurs d'une démarche commune de témoignage chrétien, dans la société, le domaine de la solidarité, I'ACAT, etc... (carrefour 5).
  • Témoigner (évangéliser) avec une "approche client" plutôt qu'une "approche produit" en partant des préoccupations de nos contemporains (problèmes liés au travail, enfants, couple, aspects matériel... ) pour aller vers des réponses qui se trouvent dans l'Evangile (carrefour 7).

Et quels chantiers sont à faire avancer ?

  • L'organisation de catéchèses communes doit être possible à des chrétiens convaincus. La catéchése oecuménique d'Oullins, créée par les 2 paroisses, avec une expérience de plus de 20 ans, en est un exemple réjouissant. C'est "un bonheur à partager" confirment 2 de ses animatrices, Véronique Minet et Marie Allevard.
  • Une réflexion sur la confirmation: Véronique Minet, responsable catholique, envisage une conférence à 2 voix" sur ce thème, dans le cadre des réflexions de la catéchèse oecuménique d'Oullins.
  • Un travail sur des ouvrages oecuménique pour la préparation des baptêmes d'enfants d'âge scolaire, et sur des documents de catéchèse, présentant les 2 traditions d'Eglise (soeur Véronique Minet). Tous les enfants devraient être éduqués à la foi sur une base chrétienne commune (carrefour 5).
  • Demander une participation croisée de membres d'une paroisse au Conseil de l'autre Eqlise. Ce partenariat permet des prises de position communes sur des questions d'actualité. Ce qui a pu se faire à Oullins, à propos de la drogue ou des positions du Front National (Soeur Véronique Minet).
  • Demander la reconnaissance mutuelle institutionnelle entre toutes les confessions chrétiennes (carrefour 3).
  • Suite à l'interpellation du Père Beaupère et du pasteur Maury, obtenir que les avancées oecuméniques se traduisent dans des textes institutionnels. Et que soit reconnu un statut particulier aux FM qui participent activement à la vie des 2 Eglises. Les Eglises ont pris la question au sérieux et se sont engagées à continuer la réflexion sur le terrain de l'ecclésiologie (voir F.M. n° 115)

L'hospitalité eucharistinue refusée aux protestants par les catholiques reste sujet de souffrance. Même si les FM se situent comme des précurseurs et communient souvent dans les 2 Eglises.

" Y aurait-il le Christ de la Parole et le Christ de la Cène.. contradicbon insupportable. Si nous ne pouvons pas communier à la même table, quel est le sens de la proclamation de la réconciliabon, sinon de la rhétorique ? " (Pasteur Michel Freychet)

ET LES ENFANTS DE FOYERS MIXTES ?

  • (carrefour 4) Les F.M. ont beaucoup de questionnements à leur égard: leurs enfants sauront-ils rester des chrétiens actifs et engagés ? Sauront-ils porter un témoignage ? Seront-ils les initiateurs et les acteurs du mouvement oecuménique du 3ème millénaire ?
  • L'éducation religieuse pose parfois tant de problèmes, que les parents baissent les bras (scepticisme, relativisme ou désengagement).
  • Heureusement dans les ménages mixtes, il y a un cheminement, des références, un enrichissement mutuel, qui amènent les enfants à posséder un canevas, une attitude comparative, amenant à un libre choix. Ils sont témoins, méme s'ils ne s'engagent pas dans une Eglise.
  • Les enfants se rendent compte de la richesse reçue. Ils sont dépositaires d'un acquis important. Ils se sentent chrétiens, tolérants, et gardent leur diversité, leur spécificité. Leur ouverture d'esprit devrait permettre leur adaptation au monde actuel et à venir.
  • Est exprimé le regret de ce que les E.F.M. (Enfants de Foyers Mixtes), "population à richesse un peu particulière", ("enfants du 3ème type" pour le carrefour 3) ne soient pas accueillis par les Eglises avec (et pour) leur spécificité oecuménique. Le témoignage des enfants de F.M. peut avoir grand succès dans les rencontres de jeunes (avis aux organisateurs !). Leur expérience et leur parole interpelle (carrefour 5).
  • Quelques jeunes de la région parisienne ont récemment créé un Mouvement: les E.F.M., "Enfants de Foyers Mixtes".
  • Les jeunes présents, 20 ans et plus, après avoir mené leur propre réflexion, ont affirmé vivre leur diversité comme un enrichissement. Ils ont évoqué leur intention de "cultiver leurs différences" et de vivre, "selon leurs besoins", alternativement dans chaque tradition d'Eglise. Ils nous trouvent parfois trop pessimistes quant à la situation actuelle, et sont en attente de messages d'espérance.

QUANT AU CARREFOUR CRÉATIF...

  • Ce carrefour, très original, a voulu visualiser, en un collage, la signification de la cassure: n'est-elle pas un élément moteur ? il y a source de vie à travers la fissure... En quoi la cassure est-elle un moyen de construire ? En quoi être casseur peut être moteur ?
  • A la vue de 2 sables de différentes couleurs contenus dans des récipients parallèles, et se mélangeant en s'écoulant, les spectateurs ont pu constater que le sable mélangé restait oomposé de grains de sable clair et de grains de sable foncé...
  • Enfin, les créateurs nous ont fait constater qu'en "cassant des oeufs" (préalablement remplis de peinture), on pouvait créer une remarquable fresque ! Etonnant le résultat des cassures !

Souvenez-vous...

Nos intervenants ont dit:

"2 milliards de chrétiens, 5 milliards 1/2 d'hommes sur la planète qui attendent qu'on leur apporte l'Evangile ?... Iaissons de côté nos "pinailleries !""

Mgr Le Bourgeois

"Allez, comme des fers de lance, comme un coin dans une bûche un peu émoussée, profitez de toutes les cassures, de toutes les fissures, pour qu'éclate ce qui doit éclater et pour que puisse construire le Saint Esprit !

Soyez des bâtisseurs: reconstruisez ! Soyeurs guetteurs de l'aube, de chaque signe d'espérance, chaque fois, allez, et faites un pas de plus !"

Soeur Danielle

"Foyers mixtes, soyez persévérants et exigeants, patients et impatierds !"

"Je préfère au mot "Unité", le mot "Communion", plus dynamique; marche ensemble vers oelui qui est au coeur de notre foi".

Pasteur Michel Freychet

"Les FM sont les cellules les plus simples pour la guérison de la division des Eglises. Comme un tissu conjonctif qui rejoint les plaies dans le corps de l'Eglise pour qu'elle puisse dire au monde plus qu'elle ne le peut actuellement... L'Eglise est là pour anticiper le futur que Dieu offre au monde. Les FM sont là aussi pour anticiper."

Professeur Martin Conway

"Aux yeux de Dieu, la force se mesure à la capacité d'aimer et à la capacité de protestation, les deux à la fois! La tension entre les 2 ne nous quittera jamais. Le Christ a toujours conjugué la proximité et l'impertinence."

"Les institutions sont des garants de la continuité... Il faut la malice divine pour restaurer l'élan de la foi. Cela peut conduire à enfreindre les régles établies... Il faut se laisser guider par l'Esprit... "

Pasteur Jean Tartier

Et le Père René BEAUPERE a conclu...

"Je proposerais une réflenlon autour du pôle de" I'équilibre". Avec 3 exemples qui montrent que nous devons sans cesse être "en balance".

  • Communion: balance entre communion eucharistique, comme signe de notre unité accomplie (nous sommes unis dans notre foi, dans la louange, etc... ) et eucharistie comme viatique sur la route.
  • Balance entre unité et diversité:
    • On se préoccupe à nouveau à l'heure actuelle d'essayer de parvenir à une date unique de Pâques. Il y a cette année un décalage de 4 semaines entre Pâques occidentale et Pâques orientale. Il faut équilibrer le souci d'une légitime diversité (pourquoi chacun ne pourrait-il pas fêter Pâques quand il le souhaite) et le souci d'unité: Nous autres occidentaux n'ovons pas suffisamment conscience du contre-témoignage que représente la célébration de Pâques à des dates différentes, par exemple dans les pays musulmans.
  • Balance entre insertion locale et sens de l'Eglise universelle
    • Nous devons balancer entre le souci de devenir grain de blé qui s'enfouit et germe dans nos communautés locales, et le souci d'aller de l'avant, de cingler vers le large des Eglises et du monde.
  • Il y a tension permanente entre oes pôles. La seule façon de s'en tirer est de ne pas rester sur place ! Comme pour la marche... Nous sommes condamnés à être... des Chrétiens en marche !

En ce qui concerne l'avenir

Beaucoup d'étapes sont devant nous.

  • A Graz, les FM européens auront un stand commun.
  • Graz a demandé des gestes de réconciliation: Le 28 juin, fête de St Irénée, sera posée dans la crypte de l'Eglise St Irénée une plaque nouvelle, avec un texte de St Irénée sur la réconciliation. Deux autres plaques mentionnent que les restes de St Irénée ont disparu au moment des guerres de religion "à cause de la rage des calvinistes" ... en dépit des protestations écrites de Calvin, et alors que ce fut le fait des soudards du Baron des Adrets de sinistre réputation.
  • Une rencontre franco-suisse-italienne aura lieu du 11 au 14 juillet dans les vallées vaudoises.
  • Une rencontre en Suisse romande du 13 au 14 septembre
  • Une rencontre à Pau fin 97.
  • Un 3ème Rassemblement francophone devrait être organisé en l'An 2.000...
  • En 1998, du 23 au 28 juillet, aura lieu à Genève, au C.O.E., une réunion mondiale des F.M. Cette rencontre a deux buts:

1er objectif: un dialogue en vue d'un enrichissement mutuel.

Les situations sont différentes. Il n'y a pas de consonnances entre les situations européennes et américaines, ni même à l'intérieur de l'Europe. Mais il y a unité dans la diversité entre les différents courants de F.M., à l'heure actuelle.

2ème objectif: se mettre en sympathie fraternelle avec le mouvement oecuménique.

Les F.M. sont inconnus de "l'unique mouvement oecuménique", c'est une de nos difficultés. Ce mouvement oecuménique doit prendre un visage pour nous. Nous aurons le témoignage de deux personnalités au sommet de l'action oecuménique: le pasteur Konrad Raiser, secrétaire général du COE (Conseil Oecuménique des Eglises) et, pour Rome, Mgr Pierre Duprey, secrétaire du Conseil Pontifical pour l'Unité."

... Puis nous nous séparames, avec, comme toujours, le coeur un peu nostalgique, le regret de ne pas avoir eu le temps de faire toutes les rencontres souhaitées...

Mais avec aussi et surtout, le sentiment d'avoir partagé un temps fort de communion en Christ, et de repartir avec des forces renouvelées de militants de l'oecuménisme et de pionniers de l'Eglise Universelle !

Fraternellement à vous tous.

Avec la joie d'avoir pu vous réunir et vous accueillir.

Avec notre reconnaissance à tous les intervenants.

Et avec, en guise de souvenir, pour que vous la gardiez et la méditiez, la prière proposée par le pasteur Jean TARTIER en conclusion de sa prédication (voir page suivante):

Lyon, le 10 juin l997, I'équipe d'organisation:

Bénédicte et Thierry AVENIER - Françoise et Guy BAYADAR - Catherine et Christian BERGER - Martine (le scribe) et Bernard FLEUR - Soeur Odile HERRMAN - Nicola KONTZI - Uéronique et Donald MINDAY.

Avec la callaboration de soeur Danielle et de soeur Christiane de Pomeyrol, du groupe IMPACT, d'Anita LIARAS, de Jean-Luc LECLERC, de Denise et J. Rabert BAISE, de Lise et Philippe HALLONET, et de l'équipe des "créatifs " .

Et, bien entendu, avec le soutien du Père René BEAUPERE !

N.B. Ce rapport ne prétend pas être exhaustif, veuillez en excuser les omissions et les inexactitudes éventuelles (le scribe).

PRIERE D'INTERCESSION

D'après Mgr R. Etchegaray

Envoie-moi, Seigneur, ton Esprit de lumière.
Apprends-moi
 
à marcher sous un morceau de lune 
autant qu'en plein soleil. 

Apprends-moi
 
à regarder devant 
et à ne pas confondre 
ce qui était hier avec ce qui sera demain.

Envoie-moi, Seigneur, ton Esprit de sagesse.

Apprends-moi
à créer avec toi chaque jour du neuf
 
et à ne pas cueillir 
des fleurs fanées sur un sentier usé.

Apprends-moi, 
devant une paroi,
 
à repérér la petite prise 
qui ouvre le petit passage.

Envoie-moi, Seigneur, ton Esprit de force.

Que mes bras, alourdis par l'échec 
retrouvent l'énergie 
de planter mille arbustes 
pour un monde nouveau.