Main Menu  

   

Welcome

Welcome to the website of the Interchurch Families International Network.

(Feature article can be found below.)
 
People come to this site to learn more about marriages across denominational lines, be it because they live, or have a family member or friend in, such a marriage; or to know what the churches are learning and saying about such marriages. More and more, people are coming here to discover the riches and joy to be found in sharing in each other's church traditions, and worshipping as much as possible together in each other's churches.

We who live such marriages are today gathering in groups and Associations in various countries. We lend support to each other, share information, and discuss how to live the often painful and confusing situations arising out of the divisions in the churches.  We seek  to grow in Christian unity, and become for our churches an ever-greater gift of healing of the scandal of disunity.

This site provides rich resources for this journey. Of these, the Journal, produced over a period of more than 10 years, and reflecting the experiences of interchurch families and the theology which undergirds their journey, must be counted among the most valuable.

The Interchurch Families International Discussion Group enables us to share joys and sorrows, to discuss ways of dealing with immediate issues which arise as a consequence of living our marital unity within churches which are divided.  Feel free to join.

Enjoy and, if you have comments or questions, please contact me, Ray Temmerman, at This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it..

   

Rassamblement internationale des Foyers Mixtes.

Message final.

Rassemblée au Conseil oecuménique des Eglises, à Genève, du 23 au 28 juillet 1998, 200 personnes, Foyers mixtes, enfants de Foyers mixtes, prètres et pasteurs, venus d'une quinzaine de pays et de trois continents, proposent, au terme de leurs échanges, le message suivant:

I. Notre expérience spirituelle.

Nous, Foyers mixtes, nous vivons quotidiennement l'amour en quète d'unité. Nous pouvons témoigner ainsi de notre vocation de travailler à l'unité, et de la nécessité de progresser vers toujours plus d'ouverture et de solidarité avec tous ceux dont l'accueil dans les Eglises est problématique. Nous croyons que l'Eglise du Christ est indivisible, et que nous sommes un, fondamentalement, mème dans nos diversités confessionelles. Nous demandons que ces diversités soient reconnues comme de vraies richesses, des cadeaux, parce que nous-mèmes avons fait ainsi une expérience spirituelle approfondissante de tolérance et de reconnaissance mutuelle. Nous avons accuelli et aimé notre conjointE parce qu'il/elle est différentE, et à travers lui/elle, nous aimons son Eglise. Et cela est une expérience évangelique.

II. Notre ròle dans les Eglises.

Nous, Foyers mixtes, nous vivons le mariage interconfessionnel comme un mariage chrétien, qui souffre des divisions entre les Eglises. Respectueux du processus de réflection tel qu'il existe, convaincus de la nécessité d'une pastorale commune, nous constatons une diversité de comportements, liée parfois à des attitudes personnelles, mais le plus souvent à une méconnaissance de la situation actuelle des points d'accord. Nous pensonss donc qu'il y a un problème d'urgence, et que, "laboratoire de l'unité", nous pouvons ètre une aide en apportant le cadeau de nos réflexions et de notre expérience, en particulier en matière de catéchèse, de prière commune, d'accueil, et d'accompagnement des jeunes couples, et en faisant profiter nos Eglises de notre capacité à travailler en réseau.

III. L'hospitalité eucharistique.

Notre Seigneur Jésus-Christ nous demande de prier chaque jour pour notre pain spirituel et matériel. A l'origine de l'Eglise, et pour des siècles, ce pain fut partagé à la mème table. Cellules de l'Eglise, nous inspirant de cette Eglise de maison (ecclesia domestica, house churches), nous implorons nos Eglises de répondre à notre besoin profond par une invitation claire à partager ensemble le repas du Seigneur, dans toutes les communions ecclésiales chrétiennes, et exprimer ainsi l'espoir de l'Eglise entière pour l'unité.

IV.Nos enfants et nos jeunes.

Nous demandons avec insistance à nos Eglises de faire confiance à nos enfants pour trouver leur place. Ils ont besoin d'ètre affermis dans leurs espérance, et de ne pas ètre lassés à force de ne pas ètre écoutés. Ils sont comme nous à la recherche d'une expression de foi plus authentique.

Ils savent prendre eux-mèmes la parole:

-Nous avons besoin d'actes, pas de paroles.
-nous souhaitons ètre confirmés comme chrétiens, et non comme membres d'une dénomination particulière.
-nous sommes tous différents, et il faudrait presque inventer une dénomination pour chacun ... Nous rèvons d'une seule Eglise qui accueillerait tous les individus.
-n'ayons pas peur des changements, Dieu est à nos còtés.
-C'est nous qui prendrons les décisions dans les Eglises à l'avenir."

V. Quatre propositions concrètes.

  1. Nous suggérons qu'une demande de pardon pour les divisions, et une action de gràce pour l'unité déjà vécue, soient introduites dans les liturgies.
  2. Nous demandons une meilleure formation théorique et pratique des ministres.

Il faut en particulier:
- qu'ils se rappellent que l'oecuménisme et au coeur de leur mission,
- qu'ils connaissent mieux les autres confessions,
- qu'ils connaissent mieux les accords conclus entre les Eglises.

  1. Nous souhaitons la publication d'un répertoire des lieux ouverts à l'oecumenisme, analogue au répertoire des lieux confessionnels.
  2. Nous regrettons de devoir nous adresser à deux organismes oecumeniques différents. Nous appelons le Conseil Oecuménique des Eglises et le Conseil Pontifical pour la promotion de l'Unité chrétienne à vivre sous le mème toit, pour travailler quotidiennement ensemble.

Genève, 27 juillet 1998.